Inf’OGM et sa conception du « débat transparent » sur les NBT

Depuis maintenant un an, j’entretiens ce (petit) site sur les nouvelles techniques de sélection variétale : les new breeding techniques (NBT). Je n’ignore pas que certaines d’entre elles sont l’objet de prises de position critiques.

 

Si toute avancée scientifique peut légitimement être questionnée, ses impacts positifs et négatifs évalués, il n’en reste pas moins que le prérequis d’une décision avisée et transparente est d’avoir recueilli suffisamment d’informations pertinentes. Or, je me suis aperçu que finalement peu de choses, ou du moins facilement compréhensibles, avaient été écrites sur les NBT. C’est pour cela que j’ai commencé à publier des explications sur ces techniques et quels en étaient les utilisations et les résultats.

 

En faisant cela, j’ai soigneusement évité d’aborder les aspects polémiques, jugeant que mon rôle était plutôt de faire ce pour quoi j’ai étudié : produire et transmettre de l’information, sans parti-pris. Malheureusement, il s’avère que ce choix de me limiter jusqu’à présent à une analyse neutre des techniques et des rapports sur le sujet a été interprété comme le signe de mon appartenance à un « camp » plutôt qu’à un autre.
Nous en sommes là : il n’est plus possible de contribuer à un sujet scientifique, sans risquer d’être taxé de « scientisme » ou de bien pire. Lorsque j’ai commencé ce site, je m’en doutais déjà, d’où mon choix de ne pas indiquer mon nom complet.

 

Inf’OGM, censeur de l’information scientifique ?

 

Si je m’attendais donc à être confronté à des points de vue très véhéments (dans un sens ou dans l’autre), je n’avais pas du tout anticipé le degré d’ingéniosité (de rouerie ?) que déploieraient certains, en l’occurrence Inf’OGM, pour manipuler et étouffer les points de vue qui ne leur conviennent pas.

 

Début septembre, j’ai découvert qu’Inf’OGM avait acheté plusieurs noms de domaine très proches de « info-nbt.fr », notamment le « .com », le « .org ». Désormais, si par mégarde on tape « info-nbt.com » (au lieu de « .fr »), on est redirigé vers le site d’Inf’OGM. Je m’en suis ouvert il y a une quinzaine de jours à Christophe Noisette, le principal rédacteur de ce site. Malgré mes relances par mail et par Twitter, j’attends toujours sa réaction.

 

Comme je le lui ai indiqué, ce qui me choque c’est l’éthique qui sous-tend une telle action. De la part d’un site qui réclame « un débat transparent et indépendant », j’ai peine à comprendre une telle manœuvre de détournement d’un site amateur. La transparence consiste-t-elle à étouffer les points de vue qui ne conviennent pas à Inf’OGM ? En outre, je souligne que Christophe Noisette a posté plusieurs commentaires sur info-nbt.fr : ils sont toujours visibles, bien qu’ils soient très critiques, y compris à mon égard. A contrario, Inf’OGM interdit les commentaires. Pour mener un « débat », on a donc connu méthode plus élégante, et surtout plus efficace !

 

En l’état, je vais continuer à alimenter ce site. Je regrette toutefois que des personnes souhaitent s’arroger (par des manipulations techniques et en muselant le débat) le monopole du discours sur la sélection variétale. Lorsqu’on souhaite informer ses concitoyens sur des sujets aussi complexes, il y a des manières bien plus transparentes de le faire que celles employées par Monsieur Noisette et son site.

 

Suivre l'actualité des NBT sur Twitter et Scoop.it

Seppi 12/10/2017 14:46

Bonjour,

Voir :

http://seppi.over-blog.com/2017/10/la-strategie-de-pollution-de-l-information-sur-les-nbt-par-inf-ogm.html

Hébergé par Overblog